Finance

C’est quoi un plan Epargne Retraite ?

Avec la crise sanitaire mondiale et la crise ukrainienne, l’économie française a pris un sacré coup. Dans ces conditions, il devient de plus en plus difficile d’assurer l’avenir des retraités français. Pour vivre paisiblement sa retraite, il est nécessaire d’avoir une longueur d’avance en épargnant. Il peut notamment être utile d’utiliser un dispositif d’épargne comme le Plan Epargne Retraite. Qu’est-ce qu’un plan Epargne Retraite ?

Plan Epargne Retraite : Définition

Instauré par la loi PACTE en 2019, le Plan Epargne Retraite (P.E.R)  est un outil d’épargne à long terme. Il permet de constituer un complément de retraite. Le plan épargne retraite englobe trois compartiments ou produits :

Lire également : Quels formats privilégier pour investir dans l’or ?

PERIN, PERECO, PERO : Quelles sont les différences ?

Comme son nom l’indique, le PER individuel peut être souscrit individuellement. Il est ouvert à tous les épargnants. Ils peuvent être salariés, fonctionnaires ou travailleurs indépendants. Les demandeurs d’emploi peuvent également souscrire au PERIN. En outre, les cotisations dans le cadre d’un PER individuel sont déduites sur le revenu global ou sur les bénéfices professionnels de l’épargnant. La liquidation à la sortie peut se faire en capital ou en rente selon une proportion librement définie.

Le PER collectif ou PERECO s’adresse aux salariés d’une entreprise. Ceux-ci peuvent choisir d’y adhérer ou pas. De plus, le versement sur ce produit est volontaire. Il est déduit sur le revenu imposable des salariés. La sortie peut également se faire en capital ou en rente viagère selon une proportion librement définie.

Le PERO est quant à lui obligatoire pour une certaine catégorie de salariés. Il s’agit le plus souvent des cadres supérieurs d’une entreprise. Certaines entreprises peuvent rendre le plan d’épargne obligatoire pour tous les salariés. La sortie du PERO se fait uniquement en rente.

Il est important de souligner qu’il est possible d’avoir plusieurs Plans Epargnes Retraites. Un individu peut ainsi avoir plusieurs PERIN ou avoir un PERIN et un PERECO. Les transferts en provenance d’un autre PER sont autorisés dans le cadre d’un PERIN.

 Où peut-on souscrire un Plan Epargne Retraite ?

Plusieurs organismes proposent aux particuliers et aux entreprises de souscrire à un Plan Epargne Retraite. Il s’agit notamment des banques, des mutuelles, des compagnies d’assurance et des gestionnaires d’actifs. Certains conseillers patrimoniaux peuvent également proposer à leurs clients de souscrire un PER. La nature du PER (contrat d’assurance, compte-titres, PER en points) dépend de l’organisme en charge de la gestion du plan d’épargne.

Quels sont les modes de gestion d’un PER ?

Actuellement, il existe deux modes de gestion d’un plan épargne retraite : la gestion pilotée et la gestion libre. Dans le premier cas, la gestion de l’épargne est confiée à des professionnels qui répartissent l’investissement de l’épargnant sur des supports potentiellement rémunérateurs. Toutefois, cette façon de procéder n’est valable que lorsque la retraite est lointaine. Au cas contraire, les professionnels préfèrent jouer la carte de la sécurité. Dans le second cas, le bénéficiaire du PER gère lui-même son épargne et choisit les supports sur lesquels investir.

Comment débloquer son épargne PER ?

L’épargne constituée dans le cadre d’un PER est normalement bloquée jusqu’à la retraite. Cependant, le détenteur du Plan Epargne Retraite peut exceptionnellement demander un déblocage anticipé.

Quels sont les avantages fiscaux liés au Plan Epargne Retraite ?

Le Plan d’Epargne Retraite offre de nombreux avantages fiscaux pour inciter les particuliers à épargner en vue de la retraite. Tout d’abord, les versements effectués sur un PER sont déductibles des impôts sur le revenu dans une certaine limite. Cette limite varie selon le statut professionnel du souscripteur et peut atteindre jusqu’à 10 % de ses revenus annuels.

L’épargne accumulée sur un PER est exonérée d’impôt sur le revenu tant qu’elle reste bloquée jusqu’à la retraite. À la place, elle sera soumise aux prélèvements sociaux au moment du déblocage.

Lors du passage à la retraite et si le détenteur a choisi une sortie en rente viagère, cette dernière bénéficiera d’une fiscalité avantageuse. Effectivement, seule une partie de cette rente sera imposable selon l’âge auquel elle est versée.

Il faut rappeler que ces avantages fiscaux doivent être considérés comme des encouragements à épargner pour sa retraite plutôt que comme des moyens d’économiser tous types d’impôts ou taxes en toutes circonstances.

Comment bien choisir son contrat PER en fonction de ses objectifs de placement ?

Le choix du contrat PER dépendra de vos objectifs et de votre profil d’investisseur. Si vous cherchez un contrat pour obtenir une rente viagère à la retraite, il faut choisir un contrat qui offre des garanties suffisantes en matière d’assurance-vie.

Si vous êtes prêt à prendre plus de risques pour espérer des gains plus importants, il existe aussi des contrats PER proposant divers types de supports d’investissement tels que les fonds en unités de compte ou l’immobilier.

Il est recommandé d’étudier attentivement les frais liés au contrat avant toute souscription. Les frais peuvent varier selon le type de support choisi et le niveau de garantie souhaité. Il peut aussi être judicieux d’examiner la qualité du service client proposé par chaque entreprise d’assurance afin d’éviter tout désagrément futur.

Notez qu’il est possible pour le souscripteur de transférer ses droits acquis sur un ancien plan épargne retraite vers son nouveau PER. Cette démarche permet souvent aux détenteurs d’un vieux PEP ou Madelin peu performant de bénéficier pleinement des avantages fiscaux offerts par leur nouveau contrat sans perdre leurs droits antérieurs.

Les limites et les risques du Plan Epargne Retraite

Bien que le Plan Epargne Retraite puisse offrir de nombreux avantages, il faut aussi être conscient des limitations et des risques liés à ce type de placement. Pensez à bien rappeler que les sommes investies sur un PER sont bloquées jusqu’à la retraite. Si vous avez besoin d’argent rapidement pour faire face à une situation imprévue, vous ne pourrez pas y avoir accès.

Comme tout produit financier, le PER comporte des risques. Les performances passées ne garantissent pas les rendements futurs et il existe toujours un risque de perte en capital. Certains types d’investissements peuvent aussi être plus volatils que d’autres et entraîner des perturbations importantes dans la valeur du contrat.

L’autre limite importante du PER concerne sa fiscalité spécifique qui peut rendre son fonctionnement complexe pour certains contribuables. Effectivement, la sortie en rente viagère lors de la phase de restitution du capital sera soumise aux impôts sur le revenu selon le barème progressif en vigueur au moment où seront versées les rentes ou à l’impôt forfaitaire unique (IFU) si tel a été votre choix initial.

Afin de minimiser ces risques sans perdre l’avantage fiscal qu’il propose, il est néanmoins possible de diversifier ses investissements avec différents types de supports proposés par certains contrats PER tels que :

Les alternatives au Plan Epargne Retraite pour préparer sa retraite

Bien que le Plan Epargne Retraite (PER) soit un choix intéressant pour préparer sa retraite, il existe aussi d’autres alternatives qui peuvent s’avérer être plus adaptées à certains profils d’investisseurs.

La première solution est de souscrire une assurance-vie. Ce type de placement permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse en cas de sortie en rente viagère après 8 ans et offre une grande souplesse dans la gestion des fonds investis. L’assurance-vie permet aussi de transmettre son capital à ses proches sans droits fiscaux importants.

Une autre option peut être l’achat immobilier locatif. Investir dans l’immobilier peut offrir des rendements intéressants avec la perception régulière de loyers sur le long terme. Cette stratégie présente des risques tels que les impayés, les dégradations du bien ou encore les périodes sans locataires.

Il est possible pour ceux qui ont une bonne connaissance du fonctionnement boursier et du marché financier d’envisager un investissement direct en actions ou encore l’utilisation d’un PEA (Plan Epargne Actions). Ces solutions sont plus risquées car elles ne proposent pas la garantie du capital mais peuvent offrir des performances supérieures à celles proposées par les contrats PER.

Pensez à bien trouver le produit financier le mieux adapté à son profil et ses objectifs personnels.