Voiture

Comment bien négocier le prix d’une moto

Comment bien négocier le prix d'une moto

Quel que soit le choix de votre future moto, il faut procéder à des négociations de prix afin de d’obtenir votre engin au meilleur tarif. Pratique très courante aujourd’hui, il est possible de négocier le prix d’une moto afin de ne plus l’acquérir au prix où elle est affichée.

Comment négocier correctement le prix d’une moto ? Voici certaines directives à suivre pour faire une bonne négociation, selon que vous souhaitez acquérir une moto neuve ou d’occasion.

A lire également : Comment choisir le bon mandataire auto en ligne ?

Négocier le prix d’une moto neuve

Débattre à la baisse du prix d’une moto neuve est tout à fait simple. Trois fondamentaux sont à suivre pour des négociations réussies.

Éviter de faire une offre

Lorsque vous êtes à la recherche d’une moto neuve dont vous connaissez déjà les caractéristiques auprès d’un concessionnaire, il est important de ne jamais faire d’offre lors des négociations pour le prix. Même lorsque votre vis-à-vis vous demande de fixer un prix d’achat de la moto, faites une contre-demande en lui rappelant qu’il est l’expert. Si vous proposez un prix, il est possible que celui-ci soit plus élevé que celui auquel le vendeur est prêt à céder l’engin. Restez donc vigilant et veillez à ne pas faire trop tôt une offre.

A découvrir également : Comment calculer le malus d’une voiture ?

Se renseigner sur la moto à acheter

Avant d’aller à la quête d’une moto neuve, vous devez définir le type d’engin que vous souhaitez acquérir. Cette tâche vous permet de prendre en compte les suppléments nécessaires afin de bien définir le budget.

Comment bien négocier le prix d'une moto

De même, en vous renseignant au préalable sur le modèle et la marque de moto souhaités, vous savez combien vous êtes prêt à débourser pour l’avoir. Il faudra aussi tenir compte des garanties et/ou des accessoires après-vente.

Profiter des offres promotionnelles pour acheter une moto neuve

Pour avoir une moto au meilleur prix, la solution la plus simple est d’attendre le bon moment pour le prendre. En effet, la plupart des concessionnaires attendent certaines périodes de l’année pour faire des offres promotionnelles pour les motos. Même dans ces conditions, il est recommandé de rester ferme au cours des négociations et de se tenir prêt à partir si le prix n’est pas correct.

Négocier le prix d’une moto d’occasion

Que vous achetiez une moto d’occasion auprès d’un concessionnaire ou auprès d’un particulier, des négociations sont requises afin de l’obtenir au meilleur prix. Avant toute chose, il faut passer au crible la moto afin de vérifier son état. Cela compte énormément dans le coût final auquel vous allez acheter la moto.

Pour ne pas investir dans le mauvais engin, vous devez penser à vérifier les éléments tels que :

  • les éléments de suspension ;
  • l’état des pneus ;
  • l’état de plaquettes et des disques ;
  • l’état du kit chaîne ;
  • l’embrayage ;
  • la boîte de vitesse.

Se faire accompagner d’un professionnel est un moyen de s’assurer d’acheter votre moto au bon prix. Ce dernier est assez aguerri et dispose de l’expérience nécessaire pour vous négocier un excellent prix pour la moto. L’astuce est de savoir choisir le professionnel qui vous accompagnera lors des négoces. Les escrocs sont de plus en plus nombreux dans ce domaine. Votre garagiste habituel peut vous être d’une grande aide pour une bonne négociation sans complexe du prix de votre futur moto d’occasion.

Conseils pour évaluer la valeur d’une moto avant de négocier

Pensez bien à la moto que vous souhaitez acheter avant de commencer à négocier le prix. Voici quelques conseils pour vous aider à établir une estimation juste :

Faites attention aux annonces : Les sites d’annonces en ligne sont un excellent moyen de savoir combien coûte une moto particulière, mais il faut faire attention aux offres qui semblent trop belles pour être vraies.

Vérifiez l’historique du véhicule : Vous pouvez utiliser des services en ligne tels que Carfax ou AutoCheck pour obtenir l’historique complet du véhicule et découvrir s’il a déjà été impliqué dans un accident ou s’il y a eu des problèmes mécaniques importants.

Déterminez les caractéristiques spécifiques de la moto : La marque, le modèle, l’année et les kilomètres parcourus sont autant de facteurs qui peuvent influencer la valeur marchande d’une moto.

Prenez en compte les améliorations apportées : Si le vendeur a effectué des modifications sur la moto (par exemple, ajouté un système audio haut-de-gamme), cela pourrait augmenter sa valeur ; cependant, si ces modifications ne correspondent pas à vos besoins personnels ou à votre style de conduite, elles peuvent ne pas avoir autant d’influence sur votre décision finale.

Utilisez le livre bleu comme point de départ : Le Kelley Blue Book est un guide standard utilisé par beaucoup dans l’industrie automobile et peut fournir une référence utile quant au prix approximatif que devrait avoir cette moto.

En utilisant ces différents éléments, vous devriez être en mesure d’avoir une idée précise du prix moyen du marché pour la moto qui vous intéresse. Gardez à l’esprit que le prix est un point de départ dans une négociation et qu’il y a toujours de la place pour des ajustements en fonction de votre propre évaluation. En suivant ces conseils, vous devriez pouvoir négocier avec confiance et acheter votre moto d’occasion au meilleur prix possible.

Comment préparer votre argumentaire pour réussir la négociation du prix d’une moto

Maintenant que vous avez une idée du prix moyen pour la moto qui vous intéresse, il est temps de préparer votre argumentaire pour négocier le prix. Voici quelques éléments à prendre en compte lors de cette étape cruciale :
Connaissez vos limites : Avant même de commencer à négocier, il ne faut pas se laisser emporter par les émotions et les arguments du vendeur lors d’une négociation, mais restez ferme quant au montant maximum que vous pouvez dépenser.
Trouvez des éléments spécifiques qui justifient une baisse du prix : Si vous avez remarqué des problèmes mineurs avec la moto (par exemple, une rayure dans le cadre), cela peut justifier une réduction du prix proposé initialement. De même, si le vendeur a accepté de faire certaines réparations avant l’achat mais ne les a pas effectuées, cela pourrait aussi être utilisé comme argument.
Soyez conscient des points forts et faibles de chaque partie impliquée dans la transaction : Le but ultime d’une négociation réussie n’est pas simplement d’obtenir ce qui convient uniquement aux acheteurs ou aux vendeurs individuels ; c’est plutôt de trouver un compromis mutuellement satisfaisant qui bénéficie autant au vendeur qu’à l’acheteur. En ayant conscience des points forts et faibles des deux parties pendant les discussions, il sera plus facile d’arriver à cet accord.
Montrez que vous êtes sérieux : Si le vendeur croit que vous êtes réellement intéressé par la moto, il sera plus enclin à baisser son prix. Soyez attentif aux détails lors de l’inspection et posez des questions pertinentes pour montrer que vous êtes sérieux dans votre démarche d’achat.
Restez poli mais ferme : La négociation est un art subtil qui peut être facilement gâché si l’une ou l’autre partie impliquée devient trop agressive ou hostile. Restez respectueux et calme tout au long du processus, même si les choses ne se passent pas comme prévu.
En suivant ces conseils simples, vous serez prêt à aborder toute négociation de prix pour une moto d’occasion, avec confiance et conviction. Une bonne préparation basée sur une compréhension solide du marché ainsi qu’un argumentaire bien construit sont les clés pour maximiser votre potentiel d’économies lors de cet achat important.