Actu

La vérité sur la mort de Jacques Brel

Jacques Brel est un auteur, compositeur, interprète, poète. Il a été acteur et réalisateur belge. Ce dernier est né le 8 avril 1929 à Schaerbeek. Jacques Brel est mort le 9 octobre 1978 dans sa  49em années à Bobigny. Si vous souhaitez connaitre les circonstances et la vérité sur la mort de Jacques Brel, la suite de cet article vous apportera plus de réponses à votre préoccupation.

Les circonstances de la mort de Jacques Brel

Jacques Brel a été diagnostiqué d’une maladie de cancer en date de 5 novembre 1974 et a vécu pendant quatre ans avec cette maladie. L’évolution de la maladie dans son corps a été marquée par deux dates très importantes. La première date concerne son opération à la clinique Édith cavell à Uccle en date du 16 novembre 1974. La deuxième était celle de la récidive en date de 7 juillet 1978. Cette date est le jour où il a piloté son avion pour la dernière fois. Il était partie dans une autre île à Ua pou pour distribuer du courrier. Ce dernier a été questionné par une femme enceinte juste après son retour. La dame lui posait la question de savoir si elle pourrait compter sur lui pour qu’il l’emmène à Tahiti où elle doit accoucher en octobre. À cette question, Brel répond qu’il ne sait pas. Ce dernier n’était plus dans un état normal, il toussait fort avec un goût de sang à la bouche. Des places ont été réservées dans l’avion de Papeete par sa compagne Maddly à la demande de celui-ci. Il ne faisait que pleurer dans l’avion.

A découvrir également : Qui est Kazembe Ajamu Coleman, le père de Zendaya ?

En date de 8 juillet à Tahiti, les ganglions et des métastases ont été constatés dès les premières radios. Il est constaté que l’ensemble du poumon gauche est atteint. Le professeur Israël, spécialiste mondial du cancer, se trouve en vacances à Papeete, profite de l’occasion pour rendre visite à Brel à l’hôpital. Le professeur propose à ce qu’il rejoigne le plus tôt possible son hôpital de service à paris. Dès son arrivée, l’assistante du professeur s’est mis à le traiter.

Le transfert de Jacques Brel à l’hôpital de paris

Le 27 juillet, Jacques Brel et Maddly prennent place dans l’avion à l’aéroport de Faaa pour paris. Le 28 juillet, ils prennent une chambre à l’hôtel George V. Il reçoit de traitement au cobalt et aux rayons X dans un hôpital de Bobigny tous les mardis. En début août, la présence de Jacques Brel à l’hôtel est connue par le public, alors que ce dernier veut se faire très discret. Il décide de prendre une chambre dans une clinique privée. Jacques Brel continue ses soins de chaque mardi à Bobigny et n’accepte qu’un seul visiteur. Le 29 août, l’état de santé de Jacques Brel a connu une amélioration remarquable. En ce moment, Maddly envoie un message à Tahiti en disant que Jacques Brel va beaucoup mieux, et qu’on ne saurait imaginer son appétit. En septembre, par peur d’être vu et photographié dans cet état, il loue deux ambulances dans le but de se cacher. De ce fait, la première est un leurre et lui-même se cache dans la deuxième.

A voir aussi : Guido Van Rossum (sa taille, son poids) qui est sa femme ?

La mort de Jacques Brel suite à l’arrêt de son traitement

Mi-septembre, Jacques Brel se cache pour enlever ses perfusions et part, lorsque Maddly lui a dit que des photographes sont entrés dans la clinique en portant des blouses blanches d’infirmiers. Il a arrêté son traitement d’anticoagulants. A la date du 5 octobre, tard dans la nuit, Jacques Brel est pris d’une quinte de toux plus grave que les autres. Il a été évacué de l’hôpital Beau Rivage le 6 octobre. Il est ainsi admis à l’hôpital franco-musulman de Bobigny sous le nom d’emprunt de Jacques Romain. Le 9 octobre, Jacques Brel est mort à 3h 30.

Le spécialiste mondial du cancer, professeur Israël se prononce sur la conséquence de l’arrêt de son traitement. Il est constaté qu’il y a une embolie pulmonaire, d’un côté et un cancer du poumon de l’autre. Jacques Brel n’était plus en mesure de respirer. Ce qui lui a fait passer ces deux dernières journées dans un état semi-comateux. Les examens montrent que Jacques Brel est mort d’une embolie pulmonaire et non de son cancer.