Immo

Comment ajuster les charges locatives ?

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier en location ? Vous désirez ajuster les charges locatives, mais ignorez la démarche à suivre pour y arriver ? La régulation de ces charges est une opération qui demande le respect de certains principes. De fait, vous devez en tenir compte pour la réussir. Dans cet article, nous vous invitons à découvrir la démarche à suivre pour parvenir à ajuster vos charges locatives.

Qu’est-ce l’ajustement des charges ?

Les charges locatives, encore connues sous le nom de charges récupérables, se présentent comme des dépenses réglées au départ par le propriétaire que vous êtes. Toutefois, vous avez la possibilité d’exiger le remboursement plus tard par le locataire. Ce remboursement peut s’effectuer par fraction, afin de faciliter le paiement au locataire. L’évaluation de ces charges locatives est soumise à une régulation que vous devez nécessairement observer.

A voir aussi : Quel salaire pour emprunter 250 000 euros ?

Il est important de savoir que dans une colocation ou une location meublée, il est possible qu’aucune charge locative ne puisse avoir lieu. Mais pour cela, il faut que le bail ait été signé depuis le 27 mars 2014 et que les charges locatives y soient présentes sous la forme de forfait.

Quelle démarche adopter pour régulariser charge ?

Pour ajuster les charges locatives, vous devez commencer par définir celles qui sont à récupérer auprès du locataire. Le montant à ajuster équivaut à la différence entre les charges réelles et la provision pour charges. Cependant, il doit rester dans la période considérée. Lorsque la différence est positive, alors seulement votre locataire doit vous rembourser de l’argent au cours de cette régularisation. Par contre, lorsque la différence est négative, c’est donc vous le propriétaire qui devrez rembourser de l’argent au locataire.

A lire aussi : Crédit immobilier : l'apport personnel est-il obligatoire ?

Il faut noter que le sujet est très sensible et qu’il n’existe pas vraiment de règles à suivre. Toutefois, nous conseillons d’effectuer la régularisation sur des années civiles complètes. Vous pouvez alors tenir compte des charges telles que :

  • La taxe d’enlèvement des ordures ménagères ;
  • Les charges de copropriétés ;
  • Etc.

Pour terminer, il est possible que le locataire puisse mettre fin au bail et partir au cours de l’année. Dans ce cas précis, vous serez obligé d’effectuer un prorata. Afin de mieux comprendre la démarche, vous pourriez télécharger des exemples ou des modèles d’ajustement en ligne. Généralement, ils se présentent sous forme de feuille Excel et vous permettent de prendre la maison rapidement.

Il faut noter que le calcul est relativement complexe, raison pour laquelle nous vous recommandons ces feuilles. Par ailleurs, les charges de copropriété ne sont pas à estimer une sur année civile. Leur calcul connait de légères différences.